La sériole de 1984 de André Eugène

 

André Eugène

65 ans, chasseur sous-marin depuis 55 ans

Champion régional en double 2015

Vainqueur de plusieurs manches régionales en double

Plusieurs participations au championnat de France en double  (3ième en 1983, 7ième en 2006)

Ancien président du GASM Toulouse, moniteur fédéral

Formateur de très nombreux chasseurs (en particulier de son fils Guillaume)

Avec un beau loup, recemment


« UNE BELLE EMOTION »

L’action se déroule en Corse  proche de Golfo di Sonio lors de l’été 1984.

Avec mon ami Roland Dubief et notre Zodiac 3,50m (un mark I), nous partons pour une partie de pêche d’après midi.

La mer est belle, la visibilité de 25m, et je suis équipé d’un fusil 1,30 m en bois double sandow de ma fabrication.

Suite à une pêche correcte,  vers 16h, je me dirige vers le sec sud de la Vacca car  j'y ai repéré des gros corbs et dentis sur un éboulis à la limite du sable par 35m de fond. Je me ventile, me décontracte, Roland est à coté pour assurer la sécurité.

Une très belle sériole surgit en pleine eau au dessous de moi.....

 

Aspiration maximale, canard discret, coulée vers la sériole, mais elle file  loin de moi, je continue ma plongée  aussi longtemps que possible et au moment d'abandonner, voila  qu'elle fait mine d'amorcer un virage. Je remonte sans la quitter des yeux, Roland a dû me voir, je ne me retourne pas pour le prévenir, je garde la sériole en point de mire.

Je  reprends une belle aspiration, ça y est elle revient, je coule doucement vers elle et, enfin, tire en plein corps  derrière l'ouïe.

Elle démarre très fort et elle m'entraine vers le fond. Au moment d'entreprendre la remontée vers les 20m voilà que le moulinet se bloque!  Un beau moulinet Nemrod qu’un autre ami, Jean-Paul Clément, m'avait gentiment offert.

 

L'émotion est à son comble mais je garde mon calme, je tire avec les jambes de toutes mes forces, la sériole poursuit sa descente et moi avec. Je dois lâcher le fusil, et alors, Roland qui a tout vu, arrive à ma hauteur, je lui tends le fusil fébrilement et vite je remonte.

Hélas, Roland, dans l'affolement rate la prise du fusil! Et là, la sériole part à nouveau, seule et libre! Misère, elle est perdue!

 

Le fameux moulinet Nemrod


C'est alors que ce passe « l'événement » :

Je n’avais pas largué ma ceinture avec 40m de fil flottant et le fil s'enroule autour de la manivelle du moulinet du fusil en pleine eau tracté par la sériole! J'attrape le fil, et bloque la boucle et me voila à nouveau tracté par la sériole mais en surface cette fois ci. Pendant 10 mn, elle tire, on navigue avec Roland accroché à mes basques. Et enfin, elle faiblit, mais au moment de toucher la flèche de 1m70 je m’aperçois qu’elle ne tient plus qu’à un fil. Je pousse un grand coup et retraverse le corps.  Ouf!

C’est à ce jour, ma plus grosse sériole avec une pesée officielle à 37 kg.

André avec la fameuse sériole


Guillaume à 4 ans avec la sériole: la transmission de la passion

 

Commander la licence FNPSA 2016: 

La ligue LRMP partenaire

des Pêcheurs Sentinelles:

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

Our site is valid CSS Our site is valid XHTML 1.0 Transitional