TNI 2015

 

Trophée national 2015 : Victoire de Stefan Foppolo !

 

Le trophée vient de se dérouler sur Marseille et la cote bleue la semaine dernière. Malheureusement le mistral a été de la partie et a malmené l’organisation et les participants. Ainsi, d’une eau bleue et chargée en poissons (sars, mostelles, dentis…) à 23°, nous sommes passés à une eau verte et froide, 16° en surface pour un 12° profond. Les zones initialement prévues n’ont pas pu être pratiquées et c’est sur les zones de replis réputées plus pauvres que le championnat s’est déroulé. Dans ces conditions, nos représentants languedociens ont, une nouvelle fois, été solides puisque Stefan Foppolo remporte son second titre (11 ans après celui de Portsall) et que Guillaume Eugène remporte la seconde journée (comme à Le Croisic, l’année passée) pour remonter de la 19ième à la 3ième place. La ligue LRMP place donc 2 compétiteurs sur le podium, ce qui est exceptionnel en terre marseillaise ! Jeremy Darolles, n’a pas eu le temps de repérer les zones de replis, et termine déçu à la 15ième place et ce résultat moyen lui permet toutefois de rentrer dans le top 10 du point place national. Enfin, Jean-Baptiste Clauss, pour son premier national, n’a pas pu défendre ses chances car malheureusement malade.

 

Un grand Bravo à Stefan et Guillaume, pour ces exploits !

 

André Eugène recevant la coupe du second meilleur comité pour LRMP

Les représentants LRMP, tiennent chaleureusement à remercier leurs suiveurs : Gregory Salvet, Florent Queroy, André Eugène, Jean-Fabien Maurice.

Le podium est complété, à la seconde place, par Jean-Marie Arnaud de La Ciotat, régulier sur les deux jours et qui prouve, quelques jours après son titre en double qu’il est bien un excellent compétiteur.

La première journée a été gagnée par Olivier Marticonera, avec une très belle pèche de sars mais qui tombera à la 7ième place du général le lendemain.

Le plus gros poisson, une dorade de 1.3kg, a été pris par Cyril Bouzid, second le premier jour et 6ième du général, du club de Martigues.

Lien sur l'arcticle d'apnea : http://www.apnea.fr/actus/competitions-actus/trophee-national-2015/

Florent Queroy a réalisé une très belle video de la competition: https://youtu.be/gAC_2NretkE

 

 

Le podium avec JM Arnaud, Stefan et Guillaume


CR de Stefan Foppolo :

Après un cours repérage en « équipe » avec Guillaume, Jean-Baptiste et Florent Queroy sur les deux zones de replis, je décide pour la première journée de filer directement sur l'ilot de l'Aragnon car j'avais vu bcp de sars et mulets nager sur le haut des blocs. Ainsi donc après 15 minutes de palmage me voilà arrivé avec Greg comme suiveur sur l'ilot. Le fort vent de nord-ouest engendre un violent courant d'ouest qui nous arrachera  rapidement le grappin de la planche remplacé au pied levé par un plomb de 2kg fort heureusement pris sur la planche au cas où le poisson serait vraiment dans pas d'eau. Puis il décrochera par deux fois la planche dont la récupération se fera toujours en galère dans la tempête. Bref après un début agité je commence à prendre un sar par ci un sar par là en raguant au 1m dans les blocs les plus à l'abri de la houle, je tirerai en 3h  5 sars entre 400 et 950 gr. Ensuite je pars droit vers la sortie en bout de zone en espérant flécher un poisson d'une autre espèce car le quota de sars est atteint. Rien n'y fera malgré le passage sur des zones de pierres magnifiques perdues au milieu des posidonies. Je termine donc 8ème de la journée avec ces 5 beaux sars.

 

Le lendemain sur la zone de repli du Frioul je ne savais pas quoi faire. Aller à gauche ou à droite au départ? On se met tous à l'eau avant le départ et constate qu'une majorité vote pour la gauche vers le cap. J'opte donc pour la droite vers le port. Je démarre sur la première pointe avec 5 ou 6 autres compétiteurs. Deux apnées et je prends une vieille valable. Premier poisson qui met en confiance sur une zone où bon nombres des meilleurs se casseront les dents. J'enchaine avec une murène de plus de 4kg qui demandera plus de 20 minutes de lutte pour enfin l'extraire de son trou. Je reprends une autre vieille sur des dalles juste au pied du trou de la murène. J'essaie de toujours rester devant la meute pour tirer du poisson neuf, mais rapidement les planches sont partout. Je décide de filer en bout de zone où j'avais repéré une belle vieille. Arrivé sur place force est de constater que la pierre est environ à 30m hors zone. Demi tour et c'est la repasse sur les pierres. Je prendrais ainsi une vieille et une murène de plus. Je termine avec deux murènes, 1 sar et 3 bleues. Excepté la grosse murène et le première vieille, tout est limite. La pesée donnera le verdict: tout passera sauf le sar. Je termine deuxième de la journée derrière Guillaume et sa superbe pèche de chapons. La zone étant très casse gueule la plupart des meilleurs de la veille se sont plantés ce qui me permet de ravir le titre pour la seconde fois. Heureux!!!!!!! Merci encore à Greg de m'avoir suivi malgré les conditions vraiment galères surtout le premier jour. Félicitation à Guillaume pour sa brillante remontée car peu de compétiteurs sont capable de revenir comme cela du fond du classement après une journée sans!!

 

CR de Guillaume Eugène :

Le premier jour de repérage, avec mon père, nous permis de découvrir une magnifique zone de Carro, avec de l’eau bleue et chaude et beaucoup de poissons. Malheureusement, dès le lendemain, le mistral a commencé à rentrer, nous privant de cette belle eau chaude. Avec Jean-Baptiste, Stefan, Florent et Papa nous avons préparé les zones ensembles et nous avons consacré les deux dernières journées aux zones de repli.

La première journée, sur l’Aragnon, vu la pauvreté de la zone, je file direct en bout de zone car j’ai vu un congre et je ne veux pas faire fanny. Cette stratégie me sera fatale, car de l’autre coté, de belles pèches seront faites avec une rentrée de sars. Sur ma pointe, je prends le congre, puis je cherche, agachonne pendant 4h dans de la vie, mais la plupart des poissons vus sont petits. Une dorade et sar m’échappent. La dernière demi-heure, heureusement, j’arrive à trouver un second congre et me classe 19ième à 22%.

La seconde journée, après un échange tactique avec Stef, je décide de filer direct sur une pierre avec 2 vielles repérées. Olivier Marticonera et Aurelien Bouzon m’accompagneront sur ces zones et sur tout mon parcours du « bord ». Les vielles n’y sont pas, mais je prends un chapon et un creni. A la seconde pointe, je prends un second chapon. Et au Cap Caveau sur 22-25m, 2 autres crenis. Avec ces 5 prises acquises en 1h, je suis en confiance mais  je sais que le plus dur reste à faire, trouver de quoi pécher pendant 4 heures sachant que tous les cailloux du bord ont été visités. Je pars au large du cap Caveau et je chercherai entre 30 et 40m dans de l’eau glacée et sale. Cela sera très dur et très désagréable surtout sans connaitre la zone. Je prendrais un 3ième chapon, et un autre creni. Je ne verrai pas de sars, ni de mostelle ou de serpent sur une zone pourtant semblant propice. Je gagne cette journée et je suis heureux de rejoindre Stefan sur le podium !  Je tiens encore à remercier Florent, mon suiveur,  pour sa gentillesse et son aide lors de ce championnat. 

Guillaume et sa pèche du J2

 

Commander la licence FNPSA 2016: 

La ligue LRMP partenaire

des Pêcheurs Sentinelles:

Nos partenaires

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

Our site is valid CSS Our site is valid XHTML 1.0 Transitional