Palma 2017

 




Stéphan Foppolo, Guillaume Eugène, Aurélien Bouzon et Christian Cerboni (capitaine)

sur le podium du trophée international des marques à Palma.




Credit photos PescaSubmarina TV (@Hector Ripoles)


 Souvenir video de Christian : 

https://www.youtube.com/watch?v=P2RfKys_zSs


Stephan et Guillaume accompagnés de Aurélien Bouzon et de Christian Cerboni (capitaine) ont passé la dernière semaine de janvier à Palma dans le cadre de la semaine du Master pour participer à trois compétitions successives, le trophée des marques (en tant que IMERSION MARES JFE), l’open et le master (pour Stephan). Une semaine auparavant, le ferry a été annulé pour cause de gros temps, et c’est seulement lundi que les trois chasseurs sont arrivés sur l’île en même temps qu’un autre languedocien, Jeremy Darolles, d’un corse, Patrick Poggi, et d’un azuréen Cyril Bollote, présents pour participer à l’open.

L’objectif de l’équipe languedocienne était le trophée des marques, compétition internationale, élitiste, sur la zone du cap blanc. Nos trois chasseurs et leur capitaine ont préparé minutieusement la zone, en cherchant les nombreux sars, mulets, corbs dans les éboulis du bord, en cherchant les labres dans les pierres perdues dans les herbiers. Au cours des jours de reconnaissance, Guillaume a aussi préparé le large, jusqu’à 43m, mais les pierres difficilement trouvées ne contenaient que peu de poissons et plutôt petits (corbs, mostelle, sars, saint-pierre) et pas de gros mérou. Le choix de pécher au bord a donc été arbitré, la pèche profonde n’étant qu’une option de secours si les choses tournaient mal. Au final, la zone était magnifique, avec une visibilité de 20m, une eau à 14 ou 15° et beaucoup de poissons en prévision. Mais le temps était changeant, avec de la houle, de la pluie, du vent selon les jours. Au bout de leurs recherches, le dernier jour, un providentiel mérou de 3 ou 4kg a été repéré à 15m, et un autre plus petit à 13m permettant d’espérer une pèche complète et variée.

Nos chasseurs ont passé que quelques heures sur la zone de l’open mais l’eau y était sale et le poisson absent. Un mauvais présage ? Mais de toute façon l’objectif était la première compétition celle du vendredi, le trophée des marques.

Pour Jeremy et ces acolytes, le repérage sur la zone de l’open, était décevant. Comme ce sont des chasseurs profonds (surtout Patrick, 110m en poids constant à l’entrainement), ils ont choisi de sonder et de chercher dans les profondeurs. Mais au final, ils n’ont pas trouvé de mérou, seulement quelques trous, une épave à corbs, et un tuyau perdu avec congre et sar. Le repérage était donc décevant mais leur motivation intacte.

 

Vendredi 26 Trophée des Marques

Au matin, le temps est gris, 16 équipes sont présentes, l’équipe d’Espagne (avec le champion du monde Xavi Blanco), celle de Grèce, San-Marin, les marques Cressi (avec Daniel Gospic), Beuchat (avec Oscar Cervantes), les Pathos (avec Giacomo de Mola, profondiste et 5ième au mondial)…  Que des grosses équipes, que des grands chasseurs, la pression est présente. Au top départ,  Stephan part sur le bord et les muges mais ils sont absents, il n’en prend qu’un seul et un sar. Aurélien ne trouve rien sur les pierres à sars repérées par Christian mais se rabat sur les éboulis à corbs et en capture 3. Guillaume débute sur le mérou repéré mais malheureusement il est absent. Il se déplace sur 21m, sur des pierres sur le sable pour prendre un sar et un labre, puis un corb sur l’éboulis où Aurélien opère. Au bout d’une heure, les 3 languedociens, ont 8 ou 9 prises. C’est un super départ même si, les poissons sont plutôt absents par rapport au repérage. Apres la première heure, ce constat va se confirmer, les postes sont pris par les autres équipes, il est difficile de se déplacer si ce n’est pour faire des pierres déjà visitées. Vers le cap, après un passage à vide, 3 poissons seront pris, une murène, un sar, un corb. Le moral remonte, à part peut être pour Guillaume qui n’a pas pu lâcher un tir sur un mérou fuyant car armé d’un court 75cm et qui n’a pas réussi à tirer une vieille sur une pierre à sars à 27m en plein courant. Les trois compétiteurs se déplacent alors sur un coin au bord, et prennent corbs et muges. Il reste, 1H30, c’est le moment de filer sur les pierres dans l’algue pour Aurélien et Guillaume, Stephan persistant au bord. Sur la meilleure, une pierre trouvée par Christian, 1 corb et 1 labre sont capturés. Puis 1 labre sur une pierre à coté par Aurélien. Guillaume descend ensuite sur le petit mérou repéré, il sera présent, mais claquera, le tir est lâché et prend le poisson dans la joue, il se bloque. Guillaume, habitué de la situation, prendra 3 ou 4 apnées, pour doubler proprement le poisson au 5 dents et pour l’extraire. Avec 2.6kg, ce sera le plus gros poisson du jour. Stephan rejoint les deux autres mais sur les dernières pierres, pas de labre valable (le temps gris n’aidant pas).

La pèche en revenant au port


La pèche se termine donc avec 20 poissons :

1 mérou, 1 murène, 4 sars (manque 1 poisson pour atteindre le quota), 3 muges, 3 labres, 8 corbs (représentant deux quotas, le neuvième corb aurait rajouté un quota s’il avait été valable mais il lui manquait 10g). Soit 7 espèces (500pts par espèce) et 2 quotas (3000 pts)

Cette magnifique pèche les place sur le podium, troisième, à un sar des Pathos (20 poissons aussi) et derrière les Cressi (Daniel Gospic, Jose Luis Fernandez, Oscar Hidalgo) grand vainqueur avec 35 poissons. Les espagnols présentent une pèche semblable à nos représentants mais sont classés dans le trophée des nations.

 

 Manque JFE sur le nom de l'équipe

 

La video : 

http://pescasubmarinatelevision.com/2017/01/28/el-cressi-team-gana-la-copa-de-marcas-comerciales-y-la-seleccion-espanola-campeona-de-la-cmas-world-cup/

 

Les photos:

 https://www.facebook.com/

 

Le classement

Le bilan de la compétition est plus que positif. Une place aurait pu être gagnée avec un peu plus de réussite mais il est clair que cette équipe a su rivaliser avec certains des meilleurs chasseurs du monde sur cette journée. C’est un podium international, c’est fabuleux.

 

 

Nos chasseurs sur le podium du trophée des marques


Samedi 27  open de palma

Nos deux équipes s’élancent dans l’immense zone de la baie de Palma. Guillaume, Stephan et Aurélien partent sur des vieilles et serpents repérés en bout de zone .Mais l’eau est très sale, la houle forte, les algues mortes partout. C’est compliqué. Les poissons sont là mais difficiles. Au final, ils présentent 4 labres (manque un poisson pour faire le quota) et 2 sars. Ils présentent aussi des serpents mais non-valables. Une fois partis de la zone de départ, ils ont chassé sur toute la zone mais c’est désert. Il termine 14ième.

De leur coté, Jeremy, Cyril et Patrick, ont opté pour une stratégie mixte. Jeremy fait le bord et s’en sort bien avec muges et maquereaux, mais une grosse dorade lui échappe, et Patrick le parcours profond. Malheureusement, la zone est sale, il ne prend qu’un sar. Ceci constitue un bon départ mais la suite sera plus compliquée, le manque de poissons repérés est difficile. Au final, ils tombent sur un beau mérou sur 28m mais il leur échappe. Cela aurait changé la donne. Ils finissent juste devant notre autre équipe 13ième.

L'ensemble de nos compétiteurs avant le top départ  (selfie @CyrilBollote)

Cette zone de la baie est difficile, les meilleurs coins sont profonds et isolés. Il faut un temps fou pour repérer ou un gps plein de bons points. Au final, il se prendra plusieurs gros mérous, dont un mérou  blanc de 10.6kg. La victoire revient à Oscar Cervantes, Raul Astorga et Samuel Tomas avec 13 prises variées dont un petit mérou (et 4 quotas donc beaucoup de bonifications associées).

La pèche des vainqueurs et des second (avec un mérou blanc de 10.6kg)

 

 

Dimanche 28  Le master

Après 2 jours de compétition, Stephan se présente à ce mythique tournoi des maitres sans aucun repérage et sans aucune connaissance de la zone. A cette compétition individuelle, sont présents tous les meilleurs champions du moment. Guillaume fera barqueiro. C’est un magnifique moment de pouvoir participer à cette compétition.

Au top départ, Stephan se jette au milieu de 4 autres bateaux en falaise. Il est clair qu’il doit y avoir des mulets. D’ailleurs Oscar Cervantes en prend un, puis s’en va. Les autres bateaux ne font rien et Stephan rate un sar et en prend un autre. On se déplace ensuite sur un cap. La zone est belle. Stephan enchaine les descentes pour prendre les sars. Et petit à petit cela fonctionne. Un part ci, un part là. Il cherche ensuite dans une baie, il complète son quota de sars, il voit un gros corb mais trop malin puis il prend une saupe et un labre. C’est pas mal, si tout passe, cela sera correct. La dernière heure, il trouve un beau mérou. Mais le coquin en a vu d’autres. Stephan l’approche par deux fois mais il ne peut le flécher. Fin de compétition. Avec 7 poissons, Stephan est dans le paquet, c’est bien, il a sauvé les meubles. Dommage pour le corb et le mérou, pas de réussite en ce jour. Il y a de belles pèches et de beaux poissons. Oscar Cervantes s’adjuge à nouveau la victoire avec une pèche variée et trois magnifiques Saint-Pierre. Gospic se place second, De Mola présente la plus grosse prise, une badèche de 5kg.

Au final, les sars de Stephan ne sont pas tous valables, le quota n’est pas atteint, des points s’envolent. Il termine 12ième. Bravo tout de même à lui, cela reste un beau résultat sans repérage dans une compétition au niveau si relevé.

Stephan à la sortie de l'eau apres trois jours de compétitions d'affilé et une semaine de repérage

 

Commander la licence FNPSA 2016: 

La ligue LRMP partenaire

des Pêcheurs Sentinelles:

Nos partenaires

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

Our site is valid CSS Our site is valid XHTML 1.0 Transitional