Ivara 2016

 

 

 

 

Le trophée repart à Marseille !!!!







Apres deux éditions un peu difficiles, ou le vent était fort et les poissons discrets, cette année, les conditions et les poissons étaient bien au rendez-vous. Au repérage, beaucoup de chasseurs avaient trouvé des pierres pleines de gros sars.

Avec les quantités observées, il était clair que le quota de 7 sars serait atteint par certaines équipes. Rester à savoir par lesquelles et sur quelles zones !

Au matin du dimanche 27 mars, sur la plage de Paullile, beaucoup d’équipes parmi les 35 engagées se posaient encore la question du choix de la zone. En effet, on pouvait partir soit en face sur le sec de la Lioze, soit à gauche sur le cap Bear, soit à droite vers le cap Oullestreil. C’est entre ce dernier et le cap Napoleon que les plus belles pèches seront faites cette année. On y trouve les trois équipes du podium (voir CRs ci-dessous)! 

A ce petit jeu, les compétiteurs marseillais (Guigues-Cerboni premiers et Delphin-Métadier troisième) ont su raguer méticuleusement et consciencieusement les centaines de roches de cette fameuse ‘petite baie’ pour en extraire sars et mostelles. Bravo à eux ! Ils finissent avec de très belles ceintures que l'on n'avait pas vues depuis longtemps sur cette compétition.



Et les languedociens dans tout ça ?

La famille Courtesolle (Thierry et Yannick, père et fils) terminent second, ils profitent, un peu, du mauvais choix des ‘favoris’ (si cela existe dans notre sport ???), Guillaume Eugène et Stephan Foppolo, qui leur ‘laissent’ une pierre repérée et ‘bourrée’ dans la petite baie en partant sur la Lioze. Mais surtout, Thierry et Yannick ont su faire une belle compétition, pleine de motivation. On peut les féliciter. Thierry a tout de même 62 ans, c’est une très belle longévité au haut niveau, et de pouvoir briller avec son fils est une joie immense ! Au pied du podium, on trouve un autre duo du Harpon Club Agathois, Jean-Christophe Santacru et Guilhem Vernières (un nouveau venu aux compétitions !), avec une belle pêche variée.

 

Le podium avec à droite, le nouveau president LRMP, Jean-Bruno Gurrieri

 Et enfin, notons la performance des bretons Philippe Bunel et François Talarmin, fidèle du trophée IVARA et vainqueurs en 2010, qui se placent à la 5ième place avec des grosses mostelles. Le trophée de la coupe de France de l’année passée leur a été remis au passage !

 

 La compétition s’est terminée par une copieuse paëlla dans la salle Bartisol à Banyuls. De nombreux lots on été distribués par un tirage au sort. La ligue remercie ses sponsors (Imersion, Cressi, Beuchat, Pons, L’argonaute, Motul, Mio palmo,  …) et les bénévoles (commissaires, pilotes, petites-mains …).

Le classement :

sur 35 équipes



Classement complet et détaillé ICI

Deux albums photos :

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.273939666271352.1073741846.124527557879231&;;type=3

 https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1090817564302508.1073741838.945953855455547&;;type=3

 

Les Vainqueurs à la sortie de l'eau


CR de Grégoire Guigues (Vainqueur avec Christian Cerboni):

Arrivé la veille avec notre Papi provençal par un superbe samedi ensoleillé, nous partons en début d’après-midi visiter nos pierres respectives. Nous commençons par la pierre à sars trouvée l’année passée ensemble mais elle est vide. Puis on enchaine avec mes pierres à mostelles, rebelote ! Idem pour celles de Christian sauf une mostelle dans l’eau glacée que nous trouvons dans 20m. Le constat tombe donc rapidement, il va falloir fouiller avant de retourner s’inscrire parce que c’est maigre pour le moment. La fin de repérage se fait donc à un rythme soutenu et nous finissons par accumuler quelques points épars, mais aucune belle concentration de poissons.

Le matin de la compétition est beaucoup moins agréable. Du vent, temps gris, et nous avons froid. Un gros palmage nous réchauffe rapidement. Mais surtout la grosse mostelle prise dès la 1ère apnée fait vite oublier le mal aux cuisses, et nous lance pour de bon dans la manche. Nous avons pris un peu de retard sur Delphin et Métadier qui pêchent dans le même secteur, mais parvenons tout de même à leur chiper 2 sars sous le nez. La réussite semble donc au rendez-vous.

Ensuite c’est un labre merle qui vient diversifier notre pêche. On se l’était répéter plusieurs fois avant la compet : « Si tu vois un labre et un sar en même temps tu fais quoi ? Ok je tire le labre ». J’avoue que cela a aidé à appuyer sur la gâchette quand se sont présentés ce merle de 415 gr et 1 sar de 600 ou 700. Bien m’en a pris puisque Papi épingle dans la foulée le sar.

A ce moment-là, les infos commencent à circuler : « Vous êtes dans le coup avec vos 4-5 poissons ». On y croit, et piquons un sar par-ci, une mostelle par-là, et pour clôturer la manche Papi accroche un crénilabre.

A la sortie de l’eau, on sait qu’on est pas mal, mais 3-4 poissons sont limites. La balance sera pour une fois généreuse et la victoire nous est acquise.

A l’an prochain pour remettre le trophée en jeu, revoir les copains du LR bien sûr, les bretons et normands qui reviendront à n’en pas douter en masse pour la revanche, mais aussi les Provençaux et azuréens que l’on apprécie de croiser sur ces belles manches de coupe de France, et pas qu’à domicile…

 

Yannick Courtesolle et la belle ceinture familliale


CR de Thierry Courtesolle (second avec son fils Yannick)

Un repérage la veille avec Paul Gouviac comme barqueiro nous laisse espérer un bon résultat. Le départ est donné et nous débutons au Cap Oulleistreil. Vu le nombre d’équipes devant nous, je doute sur la virginité de la pierre escomptée. Miracle personne dessus. Apres avoir aligné mes amers, première descente: un sar à l accroche poissons. Puis une mostelle et un autre sar. Une belle bleue jouera avec nos nerfs. Nous partons direction “ la petite baie “ sur « la pierre à Guillaume » (une pierre repérée la veille, pleine de gros sars, connue aussi par Guillaume Eugène). Arrivés sur les repères, pas une planche à l horizon, et comme la veille il y a beaucoup de sars. Première apnée, un sar est fléché. Yannick replonge et par un goulet, prend un autre sar. Comme prévu, ils se sont volatilisés dans une cavité noire où ils resteront invisibles.  Au fil des apnées, 2 mostelles et un labre feront les frais de notre ténacité. Deux heures se sont écoulées, nous partons en terre ou nous prendrons encore 2 sars. Malgré nos efforts nous ne verrons plus de poissons valables durant le reste du temps. Nous serrons les dents car l’eau est froide et nous nous faisons violence pour finir la compétition. Avec 10 poissons valables, nous montons sur le podium à la deuxième place, mon meilleur résultat à Ivara et avec mon fils. A 62 Ans je suis comblé!

 

Les troisième et leurs sars et mostelles


CR de Guillaume Delphin (Troisième avec Thomas Métadier) :

Départ rapide pour la petite baie, où on avait repéré 4 mostelles et quelques sars. 
A 10h00, on avait 3 mostelles et 3 sars. Et la c'est le drame ! papy et greg étaient sur la plus belle des pierres repérée la vieille où il y avait sars et mostelles....

Nous ne les avons pas vu revenir, ils nous passent devant et prennent 3 gros sars qui nous manque a la pesée !!! Apres nous sommes restés dans la baie à chercher sars et labre sans en voir, on perd 1 gros noir et 2 gros sars !!!! 


Pour une 1ère  à banyuls, ensemble, on est super content!!!! Merci à l organisation pour cette super compétition.


Guilhem et Jean-Christophe


Jean-Christophe Santacru (Quatrièmes avec Guilhem Vernières) :

Jean Christophe Mascou mon coéquipier étant en manque de motivation depuis quelques semaines, j'ai fait équipe pour ce Trophée Ivara avec Guilhem Vernieres jeune pousse du Harpon Club Agathois avec qui je m'entraîne assidûment en piscine depuis 3 ans. Il était temps de passer à la pratique ...
Pour son premier Trophée Ivara, je le remercie pour sa motivation sans faille et son écoute attentive et efficace. 

N'ayant ni l'un ni l'autre beaucoup de temps pour le repérage, nous nous sommes contentés de deux petites heures samedi après midi pour faire rapidement une partie du parcours que je connais depuis plusieurs années. Verdict pas grand chose sur "mes" pierres sauf des congres et des murènes. Seule une zone au large d'Oullestreil me donnait quelques espoirs pour y avoir vu de la vie. Au moins on va gagner du temps, les mauvaises options sont écartées. 

Le dimanche matin, nous prenons donc la direction de cette zone en suivant la meute qui se dirigeait vers la petite baie. Une fois sur place mes espoirs seront confortés. 
Ça nage pas mal et la visibilité est très correcte. On aperçoit du petit poisson d'abord puis je prends une première bleue. Voyant que toutes les équipes se sont dispersées et que nous somme assez tranquille, nous nous dirigeons vers la meilleure pierre de la zone et nous encrons près d'elle. 
Dès que je la survole, j'aperçois 3 sars de taille correct qui musotent. J'hésite à tirer mais je n'en fait rien. Je cale une entrée avec mon fusil, mets un peu la pression et remonte. Je demande à Guilhem de me faire passer tous les fusils et je cale au mieux la pierre. Une fois terminée, je descends par une entrée et ne vois plus le moindre sar. Ils se sont profondément enragués. À la descente suivante, Guilhem parvient à en tirer un beau mais la pierre c'est bien troublée. J'en profite pour aller voir la pierre où j'avais vu une belle bleue la veille et à la deuxième apnée je la prends à la poursuite. 
Retour à la pierre où Guilhem a maintenu la pression lors de ses apnées. 
Elle s'éclaircit très doucement mais se salit à nouveau à chaque tir. 
Nous resterons là sans bouger en enchaînant les apnées à un rythme très soutenu sur et autour de la pierre dans un périmètre d'environ 1500 m2. Quelques visites plus profondes sur des coralligènes ne furent pas fructueuses. 
Trois quart d'heure avant la fin de l'épreuve, nous sommes frigorifiés mais satisfaits de notre pêche. Nous dégrapinons et nous nous dirigeons vers la grosse unité dans la petite baie en enchaînant les apnées dans l'espoir de compléter cette belle pêche par une mostelle ou une rascasse. Nous ne verrons malheureusement aucun poisson sur valable sur le chemin du retour. 

 

Commander la licence FNPSA 2016: 

La ligue LRMP partenaire

des Pêcheurs Sentinelles:

Nos partenaires

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

Our site is valid CSS Our site is valid XHTML 1.0 Transitional