Sélections individuelles 2014

 

Les sélections régionales se sont déroulées sur le plateau des Aresquiers les 17 et 18 mai. Sur la première zone du large du bois, la visibilité n’était pas homogène, et c’est en terre que l’eau était la plus propre avec 7m de visibilité. Sur le large, certaines ‘poches’ d’eau n’étaient pas propices (2m de visibilité) et les concurrents ayant pris la mauvaise option ont eu du mal à tirer quelques poissons. En terre, Rudy Levy fait une belle pêche de gros sars mais c’est Loic Cosquer, encore plus en terre, sur des zones de roches au milieu d’immense plateau lisse, qui s’impose avec 8 poissons. Le lendemain, la visibilité est plus homogène, 5/6m sur toute la zone, et Stefan Fopolo, part au large, et d’entrée, il est tombé sur les très gros sars pour faire une superbe pêche et une belle remontée au classement. Ianis Enaji, après une belle première manche, propose lui aussi, une belle ceinture avec des sars dépassant largement le kilo. Au général, Loic Cosquer, régulier, s’impose, suivi de Stefan Fopolo  et  de Ianis Enaji.

 Photos en ligne :

 

https://www.facebook.com/fnpsa.actualite/media_set?set=a.516590948466541.1073741829.100003469218625&;type=3&uploaded=47

 

Une superbe video de la compétition réalisée par Alice Modolo:

http://www.youtube.com/watch?v=si5_wJNYOLI


Classements :

J1

J2

Général

La photo du podium (avec leurs suiveurs) accompagné de l'organisation.

 

 

Les CR  du podium :

Loïc Cosquer (1er) :

Avant tout, je tiens à remercier mon suiveur Vincent Salva  sans qui je n’aurais pu participer à cette compétition.

1er jour : Tout a commencé à fond. Nous prenons la direction des premières pierres en terre en espérant tomber sur les sars que j’avais repérés  la veille. Malheureusement, il ne reste qu’une rascasse sur le premier poste, et une mostelle sur une pierre isolée du plateau. A mi-parcours soit après deux heures trente de compétition, je n’ai que deux poissons. Je suis encore loin de la première place, mais je garde espoir. Je sais que tout n’est pas encore joué et que la tendance peut vite s’inverser. J’ai vu juste : Tout d’un coup le bal commence. Je suis toujours en terre, sur de jolis éboulis, et là dans une valse frénétique, mon accroche poisson se garnit : mostelles, sars, bleues. Entre deux apnées, les yeux pétillants et le sourire au lèvre, je regarde mon suiveur et lui dis : « Là c’est rigolo ! ».Au final, huit poissons plus tard, fin de compétition. Le classement tombe, je suis premier de la journée. Les copains me félicitent et commencent à me mettre la pression pour le lendemain.

2ième  jour : On prend les mêmes et on recommence. Me voici au pied du bateau, regardant mes amis et adversaires s’éloigner. Je descends au fond prêt à en découdre sur la zone de départ. Au bout de trois apnées je tire un joli sar sous le bateau, un second quelques minutes plus tard et ensuite une rascasse. Me voici avec trois poissons en vingt minutes. Comme la veille, plus rien pendant deux heures. Petite perte de motivation à ce moment là et puis finalement  un poisson par-ci, un poisson par-là, une petite boule de sars en fin de compétition et une rascasse lors de ma dernière apnée, me permettent d’espérer une place sur le podium. Après l a pesée, je finis 4eme de la journée et 1er au général avec une grande émotion.

Stefan Fopolo (2ième).

Le premier jour j'avance vers le large dans un axe que je connais bien mais le poisson repéré la veille a cavalé avec l'arrivée d'une eau plus sale et plus blanche. De plus, en l'espace de 10mn je rentre dans une eau encore plus sale avec 1m de visi au plus. Je  n’en sortirai que 1h30 plus tard en ayant tenté de grimper plus au large puis comprenant  mon erreur. Je retourne en terre pour finir avec 3 malheureux poissons valables.

Le lendemain je pars droit au large et tape quasiment de suite une belle vieille. En péchant sur des grattons entre 11et 12m dans une eau pourtant chargée avec 2/3m de visi je prends ensuite et régulièrement une mostelle, 2 gros sars de 1.2kg et 950g et deux bleues valables. Puis pendant une heure plus rien.et là d'un coup, et malgré une visibilité médiocre, toutes les pierres sont bourrées de sars. Je complète le quota de sars et tire dans la dernière demi heure 1 bleue, une mostelle  et, à la dernière apnée, une rascasse de 400g tout pile. Avec au final 13 poissons valables je suis loin devant les meilleures pêches ce qui me permet de passer de la 10éme place à la seconde. Je reviens de loin.

Ianis Ennaji (3ième):

 Pour la première journée j’avais décidé de pêcher sur une zone d’éboulis que je connaissais non loin du point de départ plus en terre. Je file donc sur cette zone parsemée de belles dalles mais elles s’avèrent toutes vides. Je fini par flécher une mostelle qui se décroche et fini dans l’estomac d’un gros congre. Je file donc au large et me retrouve dans l’eau sale. Demi-tour direction le point de départ. Apres 2h de compétition je n’ai toujours aucun poisson. En avançant je trouve de l’eau plus clair et décide de rester dans cette bande d’eau claire. Je trouve enfin un peu de vie et flèche un premier gros sar. J’ancre et tourne autour de ma planche pendant les 3h qu’il me reste en raguant très fin j’arrive à sortir 2 labres, une mostelle et 1 autre sar valable.

Le second jour, je file d’entrée en terre sur une zone de pierre que je connais. Bon choix puisqu’a peine arrivé sur les pierres je flèche un gros sar et une bleue. En me laissant dériver je ferai mon quotas de sars et décide de monter au large pour trouver des bleues et mostelles. Sans succès…

Un grand merci a l’organisation, aux bénévoles, aux  pilotes et a mon suiveur, mon frère Jawal, d’avoir palmé pendant ces 2 jours !!! 

 

Commander la licence FNPSA 2016: 

La ligue LRMP partenaire

des Pêcheurs Sentinelles:

Nos partenaires

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

Our site is valid CSS Our site is valid XHTML 1.0 Transitional